Zone partenaires

Tony Loffreda

Tony Loffreda
Tony Loffreda

Tony Loffreda apporte au conseil d’administration du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal une approche équilibrée. En plus d’offrir une expertise fondamentale en gestion du risque, en finance et en comptabilité, il détient une riche expérience en levée de fonds et est un bénévole dynamique.

« Mon but est de défendre ceux qui ont besoin de services. » M. Loffreda, vice-président régional à la Banque Royale du Canada, promet de veiller à ce que le gouvernement maintienne un niveau élevé de soins. « J’espère que la communauté continuera à être bien desservie. »

Ayant passé plus de 30 ans dans le domaine bancaire, en plus d’une participation active à plusieurs comités de vérification, Tony Loffreda considère que son expérience en vérification « contribuera à s’assurer que les risques liés au conseil d’administration du centre intégré soient bien circonscrits ».

M. Loffreda est également fier de son implication dans les levées de fonds et il note à cet égard que « les soins de santé sont la principale préoccupation de la Banque royale. Sa vision consiste à aider les collectivités à prospérer ». Il a aussi offert sa collaboration,entre autres, à l’Hôpital général juif, ayant coprésidé le bal de la Fondation de l’HGJ en 2013 ainsi que le gala du 5e anniversaire du Centre du cancer Segal.

Parmi les activités de bénévolat passées et actuelles de M. Loffreda, soulignons qu’il a été directeur, supervisant des activités de levées de fonds ou aidant à organiser des conférences pour diversorganismes comme des chambres de commerce, des hôpitaux, des fondations de centres de santé, des cégeps et des écoles de commerce. En reconnaissance de sa contribution, M. Loffreda a reçu la Médaille du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Quant à la situation financière d’un centre intégré de soins de santé, M. Loffreda est clair : « la transparence et la clarté ne sont pas négociables pour les usagers ».Tout en reconnaissant la difficulté de gérer une nouvelle structure dans un contexte d’austérité, il estime que les systèmes mis en place permettent de surmonter tout problème éventuel. « La clé consiste à s’assurer du maintien de la qualité des services à un niveau élevé, malgré les défis liés aux coûts. »