Zone partenaires

Lucyna Lach

Lucyna Lach
Lucyna Lach

Le soutien aux enfants et aux parents en soins de santé

En vue de se pencher sur le continuum des soins offerts aux enfants, la professeure Lucyna Lach peut s’appuyer sur sa vaste expérience pratique et universitaire. Au cours de sa carrière, elle a été durant 17 ans travailleuse sociale de première ligne à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto, ce qui lui a fourni une base solide pour son travail actuel à l’Université McGill.

« Le problème de la transition des services offerts aux enfants à ceux offerts aux adultes est bien documenté », indique Lucyna Lach. « Mon objectif à titre de membre du conseil d’administration du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal consiste à m’assurer que tous les moyens soient disponibles pour tous. »

Lucyna Lach est aujourd’hui vice-doyenne à la Faculté des arts de l’Université McGill, professeure agrégée à l’École de travail social et membre associée des départements de pédiatrie et de neurologie et neurochirurgie de la Faculté de médecine de cette même université. Mme Lach s’intéresse particulièrement auxenfants ayant une incapacité neurologique et à leur famille. Elle a étudié la santé et le bien-être des aidants, la qualité de vie, le rôle des parents et les déterminants sociaux de la santé.

Avant la création du CIUSSS du Centre-Ouest, Mme Lach a acquis une vaste expérience au conseil d’administration du Centre Miriam et du Centre de recherche sur l’enfance et la famille. Elle a de plus mené des recherches au Centre de réadaptation MAB-Mackay et au CSSS de la Montagne,ces établissements faisant désormais partie de notre CIUSSS.

Mme Lach souligne l’importance de considérer la situation dans son ensemble à l’heure de planifier des stratégies pour l’avenir. Elle considère également que son affiliation universitaire est une facette importante de son rôle au conseil, rappelant la désignation « universitaire » du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. « C’est une bonne façon de formaliser les liens entre les centres de soins et l’Université McGill et les autres universités. »