Zone partenaires

À propos du BER

Historique et Mission

Depuis le 11 avril 2016, le CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’île de Montréal n’a qu’un seul Bureau d’examen de la recherche pour desservir l’ensemble de son territoire et de sa population. Le Bureau d’examen de la recherche est situé à l’Hôpital général juif (bureau A-925) et sert de point de services pour toute la communauté des chercheurs du CIUSSS Centre-Ouest en plus d’être le centre de services pour les instances suivantes :

Comité d’éthique de la recherche (CER) - Essai clinique médical/biomédical (MBM)

Comité d’éthique de la recherche (CER) - Première ligne, psychosocial (PLP)

Programme de la convenance institutionnelle et des remboursements des frais de recherché

Bureau des affaires règlementaires et Comité des politiques et procédures

Programme d’assurance de la qualité

 

Le Bureau d'examen de la recherche a été créé le 11 Avril 2016, à la suite de la mise en œuvre de la loi 10. Le Bureau d'examen de la recherche sert et agit comme point de service pour toutes les activités de recherche du CIUSS Centre-Ouest-de-l'île-de-Montréal. De ce fait, ce bureau dessert toutes les installations du CIUSSS, à savoir:

  • Centre de Santé et de Services sociaux Cavendish;
  • Centre de Santé et de Services sociaux De la Montagne;
  • Hôpital général juif;
  • Centre Miriam;
  • CHSLD juif de Montréal;
  • Hôpital Mont-Sinai;
  • Centre gériatrique Donald Berman Maimonides;
  • Centre de réadaptation Constance-Lethbrdige;
  • Centre de réadaptation MAB Mackay.

Le Bureau d’examen de la recherche a également un rôle d’éducation et de soutien des chercheurs. Pour ce faire, nous vous invitons (chercheurs, professionnels de recherche, intervenants, coordonnateurs de projets et tous ceux qui sont impliqués dans la recherche au CIUSSS) à utiliser les ressources que nous mettons à votre disposition.

La rigueur de la recherche scientifique repose sur quatre principes éthiques fondamentaux:

  • La recherche du bien-être du sujet (bénéfice);
  • La non-malfaisance (refus de causer un préjudice) – Les bioéthiciens définissent au moins trois types de préjudices dans ce contexte: le préjudice physique, le préjudice psychosocial (p. ex., 
    l’atteinte à la vie privée, l’atteinte de l’estime de soi, l’anxiété, la crainte, etc.), et le risque de 
    préjudices de toutes autres natures;
  • Le respect de la dignité du sujet (autonomie) – Un chercheur ne peut utiliser un sujet comme moyen pour atteindre ses fins personnelles;
  • La justice - Des obligations morales qui assurent la répartition équitable et équilibrée des coûts, des avantages et des risques potentiels.

 

Le mandat du CÉR comporte trois volets :

  • Protéger le bien-être du sujet de recherche.
  • Promouvoir les activités de recherche au sein de l’Hôpital.
  • Renseigner les intervenants relativement à la recherche menée sur des sujets humains.  

Il arrive que des protocoles entrent en conflit avec l’obligation de protéger l’intérêt du sujet. Dans tous les cas, c’est le bien-être du sujet qui prévaut. Dans le domaine de la recherche sur des sujets humains, les « irrégularités éthiques » sont très souvent involontaires et sont attribuables à une information insuffisante de la part du chercheur, dont l’intégrité est naturellement présumée incontestable. Nous espérons que notre rôle d’information et d’éducation servira tant le sujet que le chercheur.


Pour toute question, veuillez nous contacter