Zone partenaires

Santé mentale et dépendance

Le Programme de santé mentale et de dépendance

Services sans stigmatisation pour les adolescents et les adultes

Un coordonnateur a été embauché dans le réseau ACCESS (Adolescents/jeunes adultes, Contact, Communauté, Engageant, Sans délai et Sans stigmatisation), qui a pour objectif de transformer les services en santé mentale pour les jeunes de 11 à 25 ans. Au cours des cinq prochaines années, le projet vise à rendre les services en santé mentale plus accessibles et plus rapidement, et à simplifier la transition des services à l’âge adulte (18 ans). Ce réseau de recherche, d’intervention et de démonstration pancanadien couvre 12 établissements au Canada, dont un à Parc-Extension.

Les enfants ont également fait l’objet d’une attention particulière dans le cadre d’un programme de soins de transition novateur et à caractère unique pour les enfants de 5 à 12 ans, réinsérés au sein de la communauté après 6 à 12 mois de traitements hospitaliers intensifs. Comme le système de santé mentale manque souvent de ressources et d’expertise en matière de soins de suivi offerts en anglais, les progrès réalisés durant le traitement peuvent en grande partie être vains.

Aujourd’hui, ces enfants sont suivis pendant six mois par une travailleuse sociale et une puéricultrice pour prévenir leur réadmission, assurer leur scolarisation, empêcher les rechutes et apprendre aux parents à défendre les intérêts de leur enfant. Ce projet a été mis au point à la Division de pédopsychiatrie de l’Hôpital général juif.

Dans le domaine de la santé mentale pour adultes, l’équipe SIM CLSC Métro a réussi avec brio sa première évaluation de conformité par le Centre National d’excellence en Santé Mentale en obtenant la mention « haut niveau de conformité au modèle ACT selon les meilleures pratiques en santé mentale. »

Une nouvelle équipe, SIM-Hôpital Général Juif – Côte-des-Neiges, a été mise en place en janvier 2016, composé de huit intervenants, dont un pair aidant (peer support). L’équipe satisfait aux critères du CNESM et respecte les données probantes.

Au sien du Service de psychologie de l’Hôpital général juif, le Dr Zeev Rosberger et son équipe ont commencé à mettre en œuvre l’Initiative concertée d’amélioration de l’expérience des patients et des résultats sur la santé. Mené en collaboration avec le CUSM et le Centre hospitalier St. Mary, ce projet permet d’obtenir, à l’aide d’une tablette informatique, de l’information sur la douleur, la fatigue, l’anxiété et la dépression, signalées par les patients atteints de cancer, afin d’améliorer l’évaluation et la gestion de leurs symptômes.