Zone partenaires

Services de première ligne

Programme de services intégrés de première ligne

Accroître l’accès aux soins pour les personnes qui n’ont pas de médecin de famille

Parmi les projets réalisés au cours de l’année, il faut souligner :

  • la centralisation et l’uniformisation du GACO (le Guichet d’accès pour la clientèle orpheline) et des accueils centralisés;
  • la prise en charge des patients orphelins post-hospitalisation;
  • l’implantation de l’accueil clinique –  il s’agit d’un meilleur accès aux patients vers les médecins spécialistes;
  • la mise en place d’un répertoire des ressources médicales et des services cliniques de première ligne;
  • la création et la mise en place d’une Table de coordination médicale, pharmaciens et professionnels;
  • l’ouverture de cliniques de spécialistes en CLSC, comme une clinique de gynécologie et de pédopsychiatrie au CLSC de Benny Farm et de Côtes-des-Neiges;
  • l’implantation du dossier médical électronique (DMÉ).

Tout ceci a permis, entre autres, d’accroître le taux d’inscription de la population auprès d’un médecin de famille, passant de 48 % au 1er avril 2015 à 56,4 % au 31 mars 2016, ce qui représente une majoration de 8,4 %, soit 34 200 personnes.

Francine Dupuis (au centre, à droite), présidente-directrice générale adjointe de Santé Centre-Ouest Montréal, et Pierre Lafleur (au centre, à gauche), sous-ministre adjoint du ministère de la Santé et des Services sociaux, en compagnie des équipes de soins de santé du CIUSSS Centre-Ouest Montréal et du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.

Également, la division mère-enfants de l’hôpital au continuum de la trajectoire mère-enfants, famille, jeunesse a été intégrée de la première à la troisième ligne, sous un même gestionnaire. Il s’agit d’un accomplissement novateur qui permettra une meilleure trajectoire pour le suivi de cette clientèle.

Il ne faut pas oublier l’Opération des réfugiés syriens : à titre de centre d’expertise pour la santé et le bien-être des réfugiés et des demandeurs d’asile au Québec, Santé Centre-Ouest Montréal, sous la supervision de la Direction des services intégrés de première ligne, les membres du personnel du réseau ont travaillé sans relâche pendant plus de 12 semaines afin d’accueillir 1 690 réfugiés syriens à la Clinique des réfugiés de Montréal située à l’ancien Hôpital Royal Victoria, dans le but d’offrir les évaluations de santé physique et psychosociale.

De plus, l’intégration des réfugiés syriens a été coordonnée dans leur réseau local de services à l’échelle de tous les CIUSSS de l’Île de Montréal.

Enfin, à titre d’institut universitaire au regard des communautés ethnoculturelles, nous avons eu le mandat de développer une approche de prévention de la radicalisation menant à la violence.